Vous êtes ici

[GRAND TÉMOIN] Interview de Nicolas Cordier sur l’innovation sociale

Grand Témoin
Par Julia Santi

Tout le monde peut agir de là où il est

 

En quoi l’innovation sociale peut être un puissant levier de réinvention, de cohérence et de joie dans l’entreprise, c’est sur ce thème qu’interviendra, Nicolas Cordier, Intrapreneur social chez Leroy Merlin lors du séminaire national GERME Cité'Cap en octobre prochain à Carcassonne.
 

« Nous n’avons d’autre choix que de nous réinventer, le Business à impact social constitue une opportunité de performance qui repense les modèles et rôles de chacun en co-construisant le changement depuis là où on est »

 

Photographie : Erwan Floc’h

Nicolas Cordier est intrapreneur social chez Leroy Merlin, en charge du Business à impact social.
Co-fondateur de SoBizHub | Social Business Hauts de France. Blogueur, il écrit sur des personnalités inspirantes, le management et le social business : nicolascordier.blog

Après dix ans au Chili où il a notamment participé au développement du Banco CONTIGO, un projet novateur de microcrédit initié au début des années 1990, Nicolas Cordier a intégré l’enseigne de bricolage Leroy Merlin France. Après différentes fonctions à la direction marketing, en magasin puis en centrale d’achats, il a créé son propre poste autour du Social Business. 

Promoteur engagé d’une RSE 2.0, cet intrapreneur social a proposé à son employeur de développer des activités pour les personnes en situation de précarité au niveau de leur logement en France, dans une logique durable parce que rentable, en partenariat systématique avec des acteurs de terrain. Dans un monde de plus en plus complexe et mouvant, l’innovation sociale peut constituer un puissant levier de réinvention des organisations et d’engagement enthousiaste de leurs collaborateurs. A ce titre, il a été lauréat du Trophée Leader Responsable Les Echos 2017. Il a aussi co-fondé SoBizHub | Social Business Hauts de France en 2014. Blogueur, il écrit régulièrement des articles sur des personnes inspirantes, dans le domaine du social business ou du management d’organisations libérées.

Plus d’infos sur :
www.nicolascordier.blog 
linkedin.com/in/nicolascordier 

 

La RSE rentrerait-elle dans une nouvelle dimension avec le Social Business ou Business à impact social ? Une RSE 2.0 qui axerait sa stratégie à partir du cœur de métier de chaque entreprise.

Nicolas Cordier parle d’innovation sociale à impact positif, d’une formidable occasion de construire de la performance et de réinventer nos métiers dans la joie. Pas étonnant que l’équipe organisatrice du prochain séminaire national GERME ait choisi de donner la parole à Nicolas Cordier pour inspirer les managers et acteurs du réseau dans la réflexion autour de la transform’action qui s’opère aujourd’hui tout autour de nous, dans nos entreprises et la société toute entière.
 

Mutation, rupture de civilisation, changement complet de paradigme ?

Notre intervenant, fort d’une palette d’expériences variées notamment à l’international, estime que nous n’avons finalement pas d’autre choix aujourd’hui que de réinventer nos métiers, même s’il faut dans le même temps continuer à relever jour après jour les défis de l’exploitation courante. Il s’agit d’une nouvelle approche de la RSE, une RSE stratégique en cohérence avec les individus (collaborateurs et clients) et les savoir-faire métier. Une RSE qui Redonne Sens à l’Entreprise. Co-construire sur un territoire donné, des solutions nouvelles pour des habitants en situation de précarité au niveau de leur logement, c’est un changement de regard sur le métier, un accélérateur de changement.
 

Tout le monde peut agir de là où il est

C’est possible et souhaitable et après une indispensable phase d’expérimentation, l’engouement des équipes magasin à aller vers ces projets concrets de lutte contre le mal-logement portés par des associations, souligne leur envie d’être des acteurs engagés du développement local. La rénovation thermique est un bon exemple de défi à relever : c’est un enjeu national de lutte contre les gaz à effet de serre et la précarité énergétique touche un français sur cinq. Les réponses existent mais elles doivent être coordonnées pour aboutir. Leroy Merlin veut s’engager auprès des acteurs de terrain qui permettent cette mise en réseau de toutes les parties prenantes. Plus qu’un nouveau business modèle, il s’agit de co-construire des solutions hybrides multipartenaires.
 

« Une innovation, c’est une désobéissance qui réussit »

Cette citation empruntée à Jean Paul Delevoye, ancien président du CESE et très engagé dans l’innovation sociale plaît beaucoup à Nicolas Cordier. L’innovation ne se décrète pas, elle passe par des gens de terrain qui osent tester des choses différemment, en dehors du cadre conventionnel. Pour que la magie de l’innovation opère, les organisations devront sans doute laisser davantage d’espace à ceux qui viennent bousculer l’organisation de l’intérieur.
 

Le frein majeur à l’intrapreneuriat social ?

Il est lié au cloisonnement entre social et business issu des représentations personnelles et collectives.  Il faut lever des barrières mentales pour ouvrir sur de nouveaux possibles. Réduire les méconnaissances en bâtissant des ponts entre les anciens silos. Accompagner le développement du micro crédit au Chili dans les années 90, a été une expérience déterminante pour expérimenter la compatibilité de l’impact social et de la viabilité économique. De nouveaux partenariats innovants publics privés se nouent capitalisant sur l’expérience de la réalité terrain des entreprises.
 

Chaque habitant rêve sa maison

C’est à partir de ce projet au cœur de la stratégie du groupe Leroy Merlin que les équipes se sont mises en mouvement. La clé de motivation des collaborateurs repose sur l’envie d’offrir à chacun un habitat plus digne. Le mécénat de dotation est éloigné de ce qui est ici proposé : il est possible de développer une approche à impact social dans le cœur de métier magasin, avec une viabilité économique qui en assure la pérennité.
 

Rendre acteur de la démarche les collaborateurs des magasins

La récente signature à Vannes entre l’association Habitat Humanisme Morbihan et le magasin Leroy Merlin du territoire est un exemple de ces partenariats-actions qui sont près d’une cinquantaine sur toute la France à ce jour. Ils se basent notamment sur les Achats solidaires pour la réalisation de chantiers chez des personnes en situation de précarité. Ce dispositif permet de contribuer au financement des associations qui coordonnent ces activités de réhabilitation par le partage de la valeur créée par leurs achats en magasin. Chaque trimestre, le magasin reverse ainsi à l’association la marge sur vente de ce chiffre d’affaires supplémentaire. Cette relation continue pour les achats de produits permet une connaissance mutuelle basée sur une relation de confiance. C’est le socle de coopération pour de nombreuses autres interactions entre magasins et associations.
 

Devenir solidaire et engagé dans des conditions durables, c’est la clé

Prendre en compte les contraintes de chacun, partager une finalité sociale commune et assurer un équilibre économique aux projets sont la base des synergies construites avec des acteurs associatifs comme les Compagnons Bâtisseurs, Réseau Eco Habitat, Habitat & Humanisme ou plus récemment avec deux Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée.
 

Donner du sens à nos équipes, un nouveau métier essentiel !

Nicolas Cordier évoque un sentiment de fierté. Créer les conditions permettant de se sentir utile, contributeur aux défis de la société. Donner du sens permet de tirer vers le haut l’ensemble des équipes dans tout ce qu’elles touchent et entreprennent. Cela permet d’activer un levier sous-exploité dans nos organisations qui font face à des transformations majeures, celui de la joie, puissant moteur de changement.
 

Vivement début octobre à Carcassonne pour continuer les échanges avec ce visionnaire passionné qui montre la voie d’un management en action.

 

A PROPOS DE GERME

 

Fédérant plus de 2 000 managers, 120 animateurs et 200 intervenants répartis en 150  groupes sur tout le territoire, GERME (Groupe d'Entraînement et de Réflexion au Management des Entreprises) est un organisme de (trans)formation positive des managers.

Futur adhérent, animateur ou intervenant, cliquez ici pour rejoindre le réseau. 

Pour suivre les actualités de GERME, rendez vous sur la rubrique « Nous suivre ! »