Vous êtes ici

[LA BIG QUESTION] MANAGERS, CRÉATEURS D’INTELLIGENCE COLLECTIVE

Partager l'article : 
La biG question
Par L'équipe éditoriale

Pour cet expert de “l’IA”, qu’il préfère traduire par “Informatique Avancée”, un nouveau palier a sans doute été franchi dans la crainte ancestrale du remplacement de l’homme par la machine avec l’émergence récente du “Deep learning”. “Cet “apprentissage approfondi” a permis à l’ordinateur de battre le champion du monde du célèbre jeu de go, mais il a aussi engendré la “création” d’avatars qui nous ressemblent et sont capables de dialoguer avec nous.” Que l’IA nous domine dans des calculs et analyses combinatoires, passe encore, mais qu’elle prenne l’apparence et la voix d’un être humain doit-il nous inquiéter ? “Clairement, non. C’est une crainte totalement infondée. L’apparence n’est pas l’être et le virtuel n’est pas la réalité. C’est une illusion de la réalité.”

 

"l'ia est incpable d'inventer"

Vincent Le Cerf ajoute que “l’IA reproduit le connu. Mais elle est incapable d’inventer.” Elle peut tenter de déduire nos choix futurs de nos comportements passés “si nos goûts restent les mêmes”, mais elle est bien en peine d’imaginer notre intérêt soudain pour le yoga,que pratique notre charmante voisine de palier, croisée par hasard un matin… “En revanche, aux mains de groupes d’influences, L’IA peut être un outil très performant de manipulation”, met en garde l’expert. “Il est acquis que le vote du Brexit ou l’élection de Donald Trump ont été facilités par les possibilités qu’elle offre de faire circuler des “fake news” de manière très ciblée.”* Mais face à l’immixtion quotidienne de l’IA dans sa vie, l’être humain est également pris d’une soif nouvelle… de relations humaines. “Il reprend goût, par exemple, aux jeux de société” et au plaisir unique,
exceptionnel, de voir des artistes sur scène, dans des spectacles “vivants.”

 

"N'imitons pas les robots"

Exceptionnel et unique. Deux mots-clés en matière de partage futur du travail. “L’Homme va devoir développer la dimension exceptionnelle et unique de son métier et confier les tâches répétitives à l’IA.” Selon Vincent, le plus grand des dangers n’est pas que l’IA remplace l’Homme “mais qu’il cherche à la copier ! N’imitons pas l’IA ! Nous ne pouvons pas rivaliser avec ses capacités.” Un conseil qui vaut particulièrement pour les managers. “Leur voie est toute tracée : créer les conditions de l’épanouissement de chacun et de l’intelligence collective au sein de leurs équipes, avec des ingrédients qui ont nom empathie, bienveillance, solidarité, confiance.” Il appartient aux Hommes d’imaginer leur avenir, et à la machine, esclave de nos futurs temps modernes, d’en produire les biens dont nous décideront d’avoir besoin ou envie.

 

 

 


 

3 QUESTIONS A SIMON RICHIR - DIRECTEUR SCIENTIFIQUE DE LAVAL VIRTUAL ET PROFESSEUR AUX ARTS ET MÉTIERS

 

 

L'expérimentation sans le risque

 

Que peut apporter la réalité virtuelle à un manager ?

Simon Richir : “La réalité virtuelle offre la possibilité de s’immerger dans n’importe quel univers et d’y agir/réagir en temps réel. Le manager va pouvoir simuler des entretiens d’évaluation annuelle, de recrutement ou de résolution de conflit avec des collaborateurs ou des candidats aux profils et comportements différents. Il est en mesure de tester des interactions, de rejouer la scène de l’entretien en se mettant alternativement à la place des deux interlocuteurs, de voir quelles sont les conséquences possibles de l’emploi de tel ou tel mot, de l’adoption de telle ou telle attitude. C’est un champ d’exploration qui permet l’expérimentation sans le risque. En cela, la réalité virtuelle constitue un formidable outil d’aide à la décision et à la formation.”

 

Quel degré de réalisme peuvent atteindre ces univers virtuels ?

“L’incarnation des personnages et le champ des possibles sont en constante évolution. L’un de mes étudiants en thèse travaille actuellement sur la possibilité de doter les avatars de signes non verbaux : mouvements oculaires, expressions faciales, gestes d’humeur… Un autre s’intéresse à la manière dont les étudiants manipulent un avatar qui leur ressemble. Les enseignements sur ce “dédoublement” sont très instructifs…”

 

L’IA fait-elle de nous de meilleurs managers ?

“Elle va devenir indispensable pour comprendre, apprendre, découvrir, explorer, progresser, développer
pleinement son potentiel. Elle amplifie notre intelligence. Mais elle ne remplace pas le talent, l’envie, la volonté, l’intuition, la créativité, l’identité propre de chacun. Et surtout elle nous laisse notre libre-arbitre. Nos choix nous définissent. Et ils nous appartiennent.”

 

 

 

A PROPOS DE GERME

 

Fédérant plus de 2 500 managers, 140 animateurs et 250 intervenants répartis en 150  groupes sur tout le territoire, GERME (Groupe d'Entraînement et de Réflexion au Management des Entreprises) est un organisme de (trans)formation positive des managers.

Futur adhérent, animateur ou intervenant, cliquez ici pour rejoindre le réseau. 

Pour suivre les actualités de GERME, rendez vous sur la rubrique « Nous suivre ! »