Submitted by sandrine.besnier on Wed, 01/13/2021 - 10:20
Intergroupe Aix

Le 16 octobre dernier, quatre groupes Germe, soit une centaine de personnes environ, se sont retrouvés à Aix-en-Provence pour une journée intergroupe dédiée à l’émergence de récits positifs, intelligents et mobilisateurs qui aident à construire l’avenir. Témoignage de deux participantes.

Cette journée a été animée par Virginie Raisson-Victor, prospectiviste, présidente du GIEC Pays de la Loire mais aussi du Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques (Lépac), et Anne de Béthencourt, fondatrice du cabinet Reset The World. Elles ont notamment fait découvrir “l’Appreciative Inquiry” ou démarche appréciative* aux participants. Sans occulter les difficultés, cette méthode vise plutôt à identifier les succès, à les valoriser et à en faire de belles histoires pour bâtir l’avenir. “Quand on travaille dans une PME, il n’est pas toujours facile d’envisager le rôle que nous pourrions avoir face aux problématiques environnementales et sociétales actuelles. L’intervention de Virginie Raisson-Victor a posé les bases de notre réflexion. Elle nous a montré que nous pouvions tous devenir acteurs de transformation et que nous pouvions encore renverser le cours des choses à notre échelle”, explique Hayette El Afghani, DAF du laboratoire de contrôle RS Développement.

« Ce genre d’enquête positive sur ce qui a bien marché, on ne le fait jamais ! En management, c’est une vraie transformation. Même si cela ne se fera certainement pas du jour au lendemain... »

Hayette El Afghani
DAF du laboratoire de contrôle RS Développement, à Aix-en-Provence

C’est la stratégie des petits pas ! La participante poursuit : “En sous-groupes, nous avons retenu et développé un projet à défendre. L’après-midi, tous les projets ont été présentés en plénière. C’était vraiment génial, il y avait des idées très étonnantes, très créatives. Virginie Raisson-Victor en a même fait une histoire qui se passait en 2030 !” De son côté, Céline Bellas, responsable de l’ingénierie pédagogique de la formation à distance chez Harmonie Mutuelle, est repartie, elle aussi, avec la force de l’exploration collective et des questions appréciatives. “Je commence à peine à les tester lors de mes réunions d’équipe, à renverser la vapeur. J’ai envie de voir si je peux tenir cela dans le temps, j’aimerais bien que cela devienne un réflexe. Parce que, c’est sûr, poser des questions positives, se mobiliser sur nos forces et prendre appui dessus nous permettront de renforcer la cohésion d’équipe et de gagner en fluidité, bref, de mieux travailler !”.

« Ce que je retiens ? La force du récit ou comment nous pouvons changer notre façon de voir grâce au récit, en prenant appui sur nos atouts. »

Céline Bellas
Responsable de l’ingénierie pédagogique de la formation à distance chez Harmonie Mutuelle, à Marseille

 

Récit et méthode pour changer le cours de l'histoire

“Quel futur avez-vous envie de rendre possible avec vos équipes et votre organisation ?” C’était la thématique de cette journée intergroupe. Trois principaux objectifs ont imprégné cette journée, y compris les ateliers organisés en sous-groupes : d’abord, faire comprendre les mécanismes structurels engagés par les transformations actuelles (climatique, économique, sociétale...) et mettre les enjeux de la transition écologique au service d’un récit intelligent et mobilisateur. Ensuite, redonner confiance à chacun dans sa capacité à transformer les organisations et favoriser le passage à l’action en utilisant « l’Appreciative Inquiry » ou démarche appréciative*. Enfin, faire émerger des possibles qui ne procèdent ni de l’utopie, ni de l’effondrement, mais qui s’appuient sur l’intelligence et l’engagement collectifs.

* « l’Appreciative Inquiry » est une méthode de conduite du changement qui a vu le jour à la fin des années 1980 aux États-Unis. Elle a été développée par le Professeur David Cooperrider, docteur en psychologie des organisations.

 

Logo