Submitted by sandrine.besnier on Mon, 07/12/2021 - 15:34
Xavier Ronot

GERME a décidé de mettre le focus sur un thème d’importance une fois par an. Cette année, le thème choisi et voté par l’ensemble du réseau est « l’entreprise inclusive ». Xavier Ronot nous livre sa vision de l’inclusion.

 

L’entreprise est un lieu vivant et, en cela, un espace naturel d’inclusion, d’intégration de la diversité. Son efficacité exige d’y mêler des créatifs et des rationnels, des conceptuels et des opérationnels, des imaginatifs et des normatifs... Et tout entrepreneur sait d’instinct qu’il doit assurer le bon équilibre entre ces composantes diverses.

Pour autant, l’entreprise est rarement le reflet du monde pluriel. La diversité qu’on y cultive est celle des compétences, des talents et, pour le management, mettre en harmonie cette diversité-là exige déjà une attention et une justesse de tous les instants.

Devenir une collectivité humaine non plus seulement diverse mais inclusive suppose pour l’entreprise d’investir le terrain de la diversité sociale, culturelle, de recruter des immigrés, des personnes handicapées, des décrocheurs scolaires. Bref, de compléter les talents par des personnalités !

Pourquoi le faire ? Parce qu’ajouter cette diversité des personnalités à la diversité naturelle des talents de l’entreprise en augmente le potentiel. Pourquoi le redouter ? Parce que c’est un facteur de déséquilibres, de tensions voire de conflits.

Là apparaît combien l’entreprise inclusive est un enjeu de management.

Pas d’ambition inclusive tenable sans une clarté absolue sur la raison d’être ensemble. C’est le rôle premier du management, d’incarner cet objectif phare fondamental, non négociable, sans lequel il n’est pas d’engagement individuel et pas de ciment collectif.

Ensuite, plus il y a de diversité, plus haute est l’exigence dans la qualité des relations, et c’est au manager d’en être le garant, d’orchestrer des relations nombreuses, animées et efficaces entre les individus et les équipes.

Enfin, il faut libérer le pouvoir d’initiative individuelle. Et, plus encore dans l’entreprise inclusive, l’initiative est la forme supérieure de la contribution au collectif et de la fidélité au projet.

Dans l’entreprise inclusive, c’est le manager qui est le facteur d’inclusion.

 

Qui me parle ?

Xavier Ronot, Président de GERME et Directeur général adjoint de 3E Concept.

 

Logo