20 ans chez GERME, ça se fête !

Soumis par admin le lun 09/12/2019 - 00:00
François Leduc

Aujourd’hui, un article spécial en l’honneur de François Leduc, Directeur Général chez VERSPIEREN*, qui fête cette année ses 20 ans d’adhésion chez Germe. Retour sur un parcours rempli de moments forts !

 

 Quelle a été votre meilleure expérience chez Germe ? Un moment fort ?

« Durant ces 20 années j’ai rencontré 140 intervenants. L’intervention d’Axel Boucher sur le thème de la gestuelle m’avait beaucoup marqué à l’époque, c’était en 2002.

Je retiens également la journée avec Jean-françois Zobrist sur l'entreprise libérée. Nous étions allés visiter La Fonderie, dans la Somme. Nous avions échangé avec des leaders très imprégnés de cette philosophie qui avait fait ses preuves dans l’entreprise choisie.

J'avais aussi apprécié l'intervention de Bruno Vergobbi, ancien PDG de la SNCM, sur la gestion des conflits sociaux. 

Un autre temps qui m’a marqué, la soirée sur le thème : "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus". C'était intéressant car les conjoints étaient conviés, c'était un très bon moment !

Enfin, je retiens mon expérience de président de groupe, notamment durant le séminaire présidents. Cette journée fut un mélange d’enthousiasme, de bienveillance et de culture régionale. Les gens partageaient leurs origines bretonne, auvergnat, alsacienne… C’était également l’occasion de rencontrer l’ensemble des animateurs. Ce séminaire fait vraiment partie de mes bonnes expériences au sein de Germe. »

 

 Avez-vous développé de nouvelles compétences managériales grâce à Germe ?

« Il faut être conscient que la compétence managériale est le résultat d'une lente infusion de ce qu'on entend, de ce qu'on voit, mixé avec l'évolution de sa propre personnalité au fil du temps. On n’est pas la même personne à 30 ans qu'à 50 ans. L'intérêt de Germe est de permettre cette lente infusion. On ne vient pas là pour acheter une formation à la journée et après on repart. L'intérêt est de s'inscrire véritablement dans un cycle plutôt long au cours duquel on voit des intervenants différents. En revanche, nous sommes toujours dans un groupe où l'on retrouve les mêmes camarades, qui ont des fonctions qui évoluent ou non, plutôt dans des entreprises de domaines d'activités très variés. Et c'est ce qui fait l'intérêt de Germe à mon sens. C’est un cocktail qui se créé, un cocktail d'affinités avec les membres de Germe, avec des épices différentes à chaque fois en fonction des intervenants. 

Faire partie du Réseau Germe est vraiment un plus car cela permet de se conforter, d'échanger avec les autres, voire parfois de s'ouvrir sur certaines problématiques ensemble. »

 

 Que retenez-vous de ces 20 ans chez Germe ?

« Un réseau amical et professionnel qu’il est toujours important d'avoir. Je garde de nombreux amis, certains d'entre eux sont toujours chez Germe et d'autres ont quitté l’association. Je pense que l’aspect réseau est vraiment la marque de fabrique de Germe. »

 

 Le mot de la fin, Germe pour vous c'est :

« Quelque chose qui sans arrêt se renouvelle. Germe s’est beaucoup développée et a su garder son aspect “artisanal” au bon sens du terme. L’association s’est démocratisée, l’éligibilité s’est élargie et nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreux. C’est une très belle organisation qui a maintenant une bonne notoriété. »

 

* VERSPIEREN, : entreprise spécialisée dans le courtage en assurance et comptant 2 200 personnes avec ses filiales.

 

 

Logo