Ego bien géré, manager inspiré

Soumis par admin le lun 08/07/2019 - 00:00
EGO BIEN GÉRÉ, MANAGER INSPIRÉ

Ils ont voulu accentuer leur unicité en portant un chapeau différent, voici les "Germinidés Vendée" !

 

Comment prendre sa place et en laisser pour être un manager inspirant ? En sachant bien gérer son ego ! C’est la conviction de Thierry Claudon, intervenant GERME et accompagnateur de motivation, comme il se définit lui-même, également auteur du livre “Le manager ego logic”, paru en 2016 aux Éditions Kawa. 

L’ego, selon Thierry Claudon, c’est l’ensemble des pensées, croyances et émotions qui nous donnent une représentation de nous-mêmes, des autres et du monde. “L’ego aime avant tout protéger et renforcer ses croyances, qu’elles soient positives ou limitantes. De ce fait, il nous rend sourds et aveugles à notre environnement dans lequel, à l’inverse, tout bouge. Lui, il veut toujours plus de la même chose”, précise Thierry Claudon. Un ego fort se reconnaît par un besoin de reconnaissance élevé et par la peur du regard des autres. “Il faut savoir le mettre de côté pour faire les bons choix.” Comment ? Impossible de le faire avec notre mental quand il est prisonnier de notre ego; “cela reviendrait à vouloir éteindre un incendie avec l’essence qui l’a allumé.”

C’est en passant par le corps et par la respiration, que l’on peut retrouver un mental lucide et capable, si besoin, de nous faire sortir de notre zone de confort “Ça peut être via des activités manuelles, le yoga, le chant, le sport… Seule une pratique régulière et consciente du silence mental permet de retrouver calme et discernement.” Le manager pourra dès lors reconnaître ses peurs et ses croyances, puis s’en détacher pour oser être qui il est. “En s’autorisant à être soi-même, en s’accueillant, on devient un manager inspirant. On prend conscience de ses talents – dans ce cas, je prends de la place, je suis confiant – et de ses limites – là, je peux laisser de la place aux autres en toute humilité.”

Un ego bien géré va permettre au manager de se centrer en confiance sur ce qui est attendu de lui et que personne d’autre ne peut faire à sa place : donner un sens, prendre des décisions, trancher et avoir le courage d’oser provoquer les changements nécessaires pour que l’entreprise reste vivante. Le manager pourra également développer sa confiance dans les capacités de ses collaborateurs et dans la force du collectif. Enfin, le bénéfice ultime d’un ego bien géré est la capacité du manager à retrouver du temps et de la disponibilité pour lui-même et pour les autres.

Pour en savoir plus : http://www.thierryclaudon.com

 


 

“AU PIED D’UN GRAND CHÊNE, RIEN NE POUSSE SAUF DES GLANDS !”

Cette formule de Thierry Claudon a frappé Mathieu Roubakovitch, adhérent GERME depuis deux ans et demi et chef de projets au sein du groupe FBO (informatique et multimédia pour les professionnels), lors de son intervention dans le groupe Germinidés Vendée. Le manager ne doit pas être à l’origine de tout, mais il doit faire sa part et garantir à son équipe les bonnes conditions de sa motivation. Ce qu’il retient d’autre? “Dire « je » et non pas « on », ne pas hésiter à travailler aussi individuellement avec ses collaborateurs, les inviter à sortir de leur zone de confort pour qu’ils grandissent et favoriser la confiance en étant davantage présent, disponible et à l’écoute.” À la fin de la journée, Mathieu a décidé de “laisser davantage ses collègues s’exprimer, confronter leurs idées et discuter des solutions possibles au lieu d’apporter d’emblée des réponses”. Une prise de recul positive, donc !

 

 

Logo